Sumotori un monde complexe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sumotori un monde complexe

Message  Fred le Ven 6 Nov - 11:16

Le Sumo est une discipline qui apprendrait à beaucoup le mot respect. Avec certaines dérives dans le monde du sport et des supporters de plus en plus agressif. Des sportifs qui perdent de plus en plus la notion de Pierre de Coubertin " L'essentiel est de participer" et reflète aussi une certaine agréssivité... Il serait temps de revenir à de véritables valeurs. Voici donc une présentation du Sumo qui vous le verrez rien n'est anodin et chaque gestes exucutés trouve une signification.

Le sumo (相撲) est un sport de lutte japonais. Le combat sumo se caractérise par le gabarit des lutteurs ainsi que par les nombreux rites traditionnels qui entourent les combats. Ce sport reste très populaire au Japon, même si le baseball et le football le détrônent, notamment chez les jeunes.



Les origines :
Le sumo fut mentionné pour la première fois en 712 dans le Kojiki (Récit des Temps Anciens), premier livre d'écriture japonaise. Le Kojiki relate la victoire de Takemikazuchi contre Takeminakata, deux dieux anciens lors d'un combat de Sumo. C'est ainsi que le peuple mené par Takemikazuchi obtint la possession des îles japonaises et que fut fondée la famille impériale dont est issu l'actuel Empereur.
Mis à part cette légende, il semble que les combats sumo sont apparus il y a près de 1500 ans, sous forme de rituels religieux shinto: Des combats sumo ainsi que des danses et du théâtre étaient dédiés aux dieux en même temps que des prières pour obtenir de bonnes récoltes.
On trouve la plus ancienne mention écrite du sumo dans le Kojiki (Récit des Anciens Temps), un livre de 712, qui est le plus ancien exemplaire existant d'écriture japonaise. Le Kojiki relate une légende selon laquelle la possession des îles Japonaises a été déterminée par un combat de sumo. Selon le livre, il y a 2500 ans, les dieux Takemikazuchi et Takeminakata se battirent sur les plages d'Izumo le long de la côte de la mer du Japon , là où se situe maintenant Shimane-ken, jusqu'à ce que l'un deux gagne. Ainsi, le controle de l'archipel a été cédé au peuple japonais mené par Takemikazuchi, dont on dit qu'il a établit la famille impériale dont descendrait le présent empereur.
Dans les temps anciens, le sumo semble avoir été utilisé aussi comme un rituel agricole de prière pour la bonne récolte. Il est aussi impossible de déterminer si le sumo est un sport totalement indigène ou si il a été influencé par des formes similaires de combat venant d'autres parties d'Asie et d'Eurasie.
Le combat semble être un sport plutôt basique, instinctif, usité seulement par les hommes. Le Sumo était au départ violent sans coups interdits - souvent un véritable combat jusqu'à la mort.
Le Nihon Shoki (Chroniques du Japon), de 720, relate que le premier combat entre simple mortels eut lieu en 23 avant JC : l'empereur Suinin (r. 29 avJC - AD70) aurait eu une demande spéciale de Nomi no Sukune, un potier de Izumo, pour combattre Taima no Kehaya, une brute vantarde de ce qui est maintenant Nara-ken. Les deux combattirent pendant un certain temps jusqu'à ce que Sukune finalement assène quelques coups devastateurs dans l'estomac et le plexus de Kehaya qui fut mortellement blessé. Sukune, le vainqueur, a été immortalisé depuis en tant que "père du sumo".


Source: http://www.sumofr.net/


Dernière édition par Fred le Sam 4 Aoû - 9:23, édité 3 fois
avatar
Fred
Admin

Messages : 803
Date d'inscription : 28/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://wadorivedegier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sumotori un monde complexe

Message  Fred le Ven 6 Nov - 11:17

Période Nara




Au VIIIe siècle, les combats sumo sont introduits dans les cérémonies de la Cour Impériale. Des tournois annuels sont organisés, accompagnés de musique et de danses auxquelles participent les combattants victorieux. Les combats de l'époque, qui mélangent boxe et lutte et qui autorisent presque tous les coups, restent très éloignés des combats sumo actuels. Cependant, sous l'influence de la Cour Impériale, des règles furent progressivement formulées, des techniques furent développées et le combat sumo devint proche de ce qu'il est actuellement.
A partir de la Période Kamakura
L'établissement d'une dictature militaire à Kamakura en 1192 est suivie d'une longue période de guerres et d'instabilité. Le combat sumo est tout naturellement vu par les chefs sous l'angle militaire et est utilisé pour augmenter l'efficacité au combat des soldats.
L'unification du Japon sous le shogunat Tokugawa en 1603, est suivi d'une période de paix et de prospérité, marquée par le développement d'une classe aisée de commerçants. Des groupes de sumo professionnels sont créés pour divertir la classe bourgeoise et le combat sumo prend sa forme actuelle, en tant que sport national du Japon.
Les rikishi
Le sumo professionnel est un sport réservé aux hommes. Les lutteurs de sumo, sont appelés rikishi (力士) ou sumotori (appellation utilisée pour les débutants). Lors des combats, ils ne sont vêtus que du mawashi, une bande de tissu serrée autour de la taille et de l'entrejambe, qui constitue la seule prise solide autorisée pendant le combat. Celle-ci fait réglementairement entre 9 et 14 mètres suivant la corpulance du rikishi. Ils sont coiffés selon le style chon mage : les cheveux, lissés avec de l'huile, sont maintenus par un chignon. Un rikishi garde ses cheveux longs pendant toute sa carrière active ; son départ à la retraite est marqué par une cérémonie (danpatsu-shiki) au cours de laquelle ce chon mage est coupé. Les rikishis des divisions supérieures sont coiffées en oïcho-mage (le chignon a une forme une feuille de gingko) lorsqu'ils sont en tournoi ou en représentation.



Il n'y a pas de catégorie de poids pour les rikishi et il peut arriver que l'un des combattant ait plus du double du poids de l'autre (les poids de sumo pouvant aller de 70 à 280 kgs!). Cependant, les sumos des meilleures divisions pèsent en moyenne environ 150 kgs, poids semblant le plus à même d'assurer à la fois stabilité et souplesse.
La vie quotidienne du rikishi est très règlementée: Réveil à 5 heures du matin, entraînement, repas de midi à base de chanko nabe, sieste, repas du soir à base de chanko nabe. Les entraînements suivent un certain nombre de rituels ancestraux et les lutteurs les mieux classés se font servir par les apprentis.

Source: http://www.sumofr.net/


Dernière édition par Fred le Sam 4 Aoû - 9:23, édité 4 fois
avatar
Fred
Admin

Messages : 803
Date d'inscription : 28/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://wadorivedegier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sumotori un monde complexe

Message  Fred le Ven 6 Nov - 11:18

Le combat
Avant l'affrontement, les lutteurs chassent les esprits en frappant le sol avec les pieds, après les avoir levés très haut : il s'agit du Shiko (P.S.On retrouve se terme en karaté dans la position Shikodashi). En signe de purification, ils prennent une poignée de sel et la lancent sur le dohyo, la zone de combat délimitée par un cercle de 4,55 mètres de diamètre. Il y a également le rituel de "l'eau de force" que le rikishi boit puis recrache. Ce sont les trois gestes rituels les plus importants avant le début du combat proprement dit.



Le combat débute au signal du gyoji (l'arbitre) qui présente alors l'autre face de son éventail. Après une phase d'observation, les lutteurs doivent toucher le sol avec leurs deux mains pour accepter le combat.



La confrontation physique peut alors commencer (le début du combat où les deux lutteurs se jettent littéralement l'un sur l'autre est appelé taichiai), les deux protagonistes s'élancent l'un vers l'autre, le but étant d'éjecter l'adversaire hors du cercle de combat ou de lui faire toucher le sol par une autre partie du corps que la plante des pieds. Les combattants peuvent utiliser les prises parmi les 82 autorisées. Ces "prises gagnantes" sont appelées Kimarite.



Avant le combat c'est un étrange ballet qui rythme la préparation de chaque combat. Ce rituel, très strict, issue des pratiques religieuses shintoïste qui sont très liées au sumô, est répété systématiquement avant chaque combat et permet principalement à chaque lutteur de se préparer mentalement au choc. Pour ceux qui n'ont jamais assisté à un combat de sumô, il faut savoir que l'affrontement est souvent extrêmement bref, quelques secondes quelquefois, et que la préparation mentale est presque plus importante que la préparation physique et technique au combat.
La préparation durait jusqu'à 10 minutes il y a 100 ans, moins chez les autres catégories, et a été progressivement réduite à 4 minutes pour les Makuuchi, 3 pour les jûryô, et 2 pour les Makushita pour s'adapter aux exigences de la programmation du direct radiophonique puis télévisuel.
A l'appel de leur nom, chaque lutteur monte sur le dohyô, salue son adversaire, puis retourne dans le coin du dohyô qui lui est assigné et exécute un premier shiko, exercice d'assouplissement consistant à prendre appui et sur une jambe, les deux mains sur les cuisses et un peu penché en avant, à relever l'autre jambe sur le coté le plus haut possible puis à la laisser retomber en frappant le sol avec le pied le plus fort possible. Chaque lutteur le fait deux fois en changeant de jambe.


Pendant ce temps, une annonce par haut-parleur reprend les informations lancées par le yobidashi, mais en japonais " normal ".
Au pied des coins du dohyô, deux lutteurs les attendent : c'est le vainqueur du combat précédent d'un coté, et le participant au combat suivant de l'autre coté. Accroupi dans chaque coin, les deux lutteurs en lice recoivent des autres lutteurs une coupe d'eau spéciale (shikara-mizu) servie dans un petit récipient en osier. L'eau est puisée dans un grand seau en bois au pied du dohyô. Après s'être rincé la bouche avec, ils recrachent discrètement l'eau puis s'essuient avec une feuille de papier tendue par les autres lutteurs. A la fin de l'opération, celui qui a déjà fait son combat retourne en coulisse, et l'autre revient s'asseoir sur le coté.
Les deux lutteurs sur le dohyô prennent alors une poignée de sel dans un petit panier au coin, se retournent et, ensemble, jettent cette poignée sur le sol argileux de manière plus ou moins énergique avant d'avancer vers le centre. Les deux lutteurs vont alors simultanément effectuer un chiri-chôzu : chacun, accroupi face à son adversaire, va étendre ses bras à l'horizontale de chaque coté, paume vers le haut, puis retourne ses paumes vers le bas avant de replier ses bras. Le chiri-chôzu est souvent présenté comme un manière de prouver à son adversaire que le combat se fera à main nue, sans arme ou autre objet.
Les deux opposants se retrouvent alors face à face pour la première fois avant le combat, et on sent déjà un affrontement psychologique terrible entre les deux hommes basé sur le regard….
Le rituel d'avant match n'est pas encore fini ! Les deux lutteurs vont revenir deux fois dans leur coin, effectuer encore un ou deux shiko, balancer une poignée de sel sur le dohyô à chaque fois qu'ils reviennent, et se fusiller du regard lorsqu'ils se retrouvent face à face. A chaque fois, le gyogi leur signale avec le gunbai que le combat ne commence pas encore. Chaque lutteur appuie sa motivation par de vigoureuses et retentissantes claques sur ses cuisses ou ses épaules lors du retour au coin.
Enfin, les deux opposants se font face, accroupis derrière les shikiri-sen, les marques blanches au sol qui délimitent la place des lutteurs. Le gyogi relève son éventail face à lui entre les lutteurs, signifiant enfin que le combat peut commencer. Dès que les deux lutteurs auront posé ensemble leurs deux poings sur le sol, le combat commence, et ils vont se jeter l'un sur l'autre avec la plus puissante poussée possible dans le but de déséquilibrer leur adversaire.

Pour plus d'information n'hésitez pas à visiter le site dont le lien apparait ci-dessous.
Source: http://www.sumofr.net/


Dernière édition par Fred le Sam 4 Aoû - 9:23, édité 2 fois
avatar
Fred
Admin

Messages : 803
Date d'inscription : 28/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://wadorivedegier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sumotori un monde complexe

Message  Fred le Ven 6 Nov - 12:56








[dailymotion]





Dernière édition par Fred le Mar 28 Aoû - 8:21, édité 6 fois
avatar
Fred
Admin

Messages : 803
Date d'inscription : 28/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://wadorivedegier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sumotori un monde complexe

Message  Fred le Ven 6 Nov - 13:02

David contre goliath existe aussi chez les Sumo Very Happy





Dernière édition par Fred le Sam 4 Aoû - 9:24, édité 2 fois
avatar
Fred
Admin

Messages : 803
Date d'inscription : 28/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://wadorivedegier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sumotori un monde complexe

Message  Fred le Ven 6 Nov - 13:19

N'hésitez pas à poster des video afin de continuer ce topic sinon en voici dédicacé pour Robert. Car si il est important de travailler avec serieux... il est tout aussi important de relacher de temps en temps la pression.



avatar
Fred
Admin

Messages : 803
Date d'inscription : 28/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://wadorivedegier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sumotori un monde complexe

Message  Fred le Jeu 9 Aoû - 12:22

P.S :
Afin de nous encourager à continuer cette encyclopédie et peut être l'améliorer au fur et à mesure, n'hésitez pas à donner votre avis en suivant ce lien :
http://wadorivedegier.forumactif.org/t191-avis-commentaires-sur-l-encyclopedie#819
Si vous trouvez que notre investissement et le temps passé pour récolter les informations mérite d'être valorisé par un don, n'hésitez pas non plus à le faire savoir.
L'association que nous soutenons étant régie par la loi 1901, tous les dons permettrons d'acheter du matériel afin que celle-ci puisse atteindre ses objectifs.
Vous trouverez ces objectif en suivant ce lien :
http://taikodancingmartial.lebonforum.com/t9-presentation-de-l-association
Tous les Dons seront répertorié sur ce site afin que vous puissiez savoir comment ils ont été utilisé.
avatar
Fred
Admin

Messages : 803
Date d'inscription : 28/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://wadorivedegier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sumotori un monde complexe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum